Par Viktor Strila:

LA RUSSIE DE POUTINE : UNE BOMBE QUI MENACE LA PLANÈTE.
Pourquoi faut-il renforcer les sanctions contre la Russie de Poutine :
Une clique mafieuse oligarchique du type KGBiste a pris en otage la Russie et son peuple, cette clique agit en défiant le reste de la planète :
– Elle ne respecte pas sa signature apposée au bas des traités internationaux : rupture du Mémorandum de Budapest (1994)*] avec occupation militaire d’une partie de l’Ukraine ;
– Elle ne respecte pas les règles internationales de guerre en employant massivement des terroristes/rebelles issus de l’armée régulière ;
– Elle organise des procès truqués basés sur des aveux arrachés sous la torture, de nombreux ressortissants ukrainiens et même un ressortissant français (M Yoann Barbereau) en sont les victimes innocentes ;
– Elle pousse les forces armées russes à défier et à provoquer presque quotidiennement les forces de l’OTAN ;
– Elle menace militairement ses voisins d’Europe centrale et de l’est ;
– Elle laisse la Russie s’enfoncer dans un chaos écologiques aux conséquences terribles (un seul exemple : la poubelle nucléaire de la mer de Barents**] laissée à l’abondant) ;
– Elle accumule les lois liberticides envers sa propre population et met en place une véritable dictature du type stalinien, l’assassinat de l’opposant Boris Nemtsov en est une conséquence flagrante ;
– Elle subventionne les partis politiques d’extrême droite européens europhobes, dont le FN en France ;

Permettre à la Russie de Poutine de prospérer en levant les sanctions, c’est hypothéquer l’avenir de notre planète, c’est condamner à une mort lente des millions de Russes, c’est « vendre » de façon honteuse l’Ukraine à la Russie, c’est mettre en péril l’Union européenne, c’est cracher sur la démocratie et l’humanisme et c’est se rendre coupable de crime contre l’Humanité !

*]Le mémorandum de Budapest est un accord, signé le 5 décembre 1994, par lequel l’Ukraine accepte de se défaire de l’énorme stock d’armes nucléaires dont elle a hérité à la dislocation de l’URSS et d’adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Les têtes nucléaires (1 900) sont envoyées en Russie pour démantèlement au cours des deux années suivantes.
En contrepartie, l’Ukraine obtient de la Russie, des États-Unis et du Royaume Uni, rejoints plus tard par la Chine et la France, des garanties pour sa sécurité, son indépendance et son intégrité territoriale
**]LA MER de Barents où repose le sous-marin russe « Koursk » est la plus importante poubelle nucléaire au monde, digne d’un inventaire à la Prévert : 21 000 m3 de déchets radioactifs solides, plus de 7 000 m3 de déchets liquides contaminés, plus de 20 000 objets irradiés, quelque 250 réacteurs nucléaires et surtout 88 sous-marins déclassés dont 52 encore chargés en combustible.

 

Publicités